Nouvelles 2005

Madagascar est un des pays les plus pauvres du monde.  En savoir plus.

Ny Tanintsika, l’équipe de Feedback à Madagascar a fait d’énormes progrès.

Ny Tanintsika continue de renforcer sa capacité à rechercher des fonds, développer et diriger les projets, tandis que Feedback Trust en Grande Bretagne poursuit son engagement international et son support financier. Ainsi de nombreux projets de développement sont conduits à Madagascar, contribuant à améliorer la vie et l’environnement au sein de cette île unique et magique.

Prenez quelques minutes pour lire nos dernières réalisations et nos projets en cours:

Faites un don en ligne aujourd’hui. Cliquez ici

Dons en ligne

Nous avons installé une page donation en ligne. Cliquez ici, et merci d’avance!

Client particulier: Vice-président James Wolfensohn de la Banque Mondiale demandant à Eugénie où se procurer plus de cravates malgaches!

Projet de sériciculture, gagnant du Development Marketplace:

Ny Taninstika participa à un concours mondial pour le Marché du Développement conduit par la banque mondiale, et nous furent sélectionnés parmi les 78 finalistes sur plus de 2600 participants. Et puis nous l’avons emporté !!! La coordinatrice Eugénie Raharisoa, qui se rendit fin mai à Washington DC pour la finale, fut submergée d’émotion par la nouvelle. Nous faisons partie des 31 gagnants, et un prix de plus de 110 000 $ sera disponible pour développer le projet. Le président de la banque mondiale James Wolfensohn s’adressa en ces termes « Le marché au développement nous a donné une opportunité unique de rencontrer beaucoup de gens qui sont en première ligne, et qui nous ont éclairé par leurs idées, élaborées ni à Washington, ni à Londres, ni à Paris »… « Ce prix signifiera beaucoup pour tous les travailleurs de la soie et leurs familles, aidant ainsi 14 000 villageois et 150 tisserands de la soie. » expliqua Eugénie, qui ajouta que ce voyage fut le voyage de sa vie!! En lire plus >>

Cette femme a perdu 6 de ses 9 enfants, mais le futur semble meilleur

Sages femmes sauvent des vies

Fianarantsoa au sud-est de Madagascar a le taux le plus élevé de mortalité du pays pour les enfants âgés de moins de 5ans. La santé des mères est prise en charge par les accoucheuses traditionnelles, qui participent à 60% des accouchements, et avec la diminution des ressources gouvernementales, elles continueront d’être les premières intermédiaires pour les mères et leurs enfants. Nombre d’entre elles sont expérimentées mais elles ne reconnaissent que rarement les cas à risques qui requièrent une hospitalisation, et quelques une de leurs pratiques peuvent être dangereuses. Ce programme, le premier à Madagascar, débuta en 1999 et depuis s’est étendu. Il prend en charge la formation et apporte un soutien à plus de 600 accoucheuses traditionnelles de 22 communes et couvre ainsi une surface de 11000km². Au total, ce sont plus de 12 000 femmes qui on pu être recommandées aux centres de santé  à travers le programme, de l’accouchement, à la consultation prénatale ou postnatale, pour les vaccins et les services de planning familial.

Un nouveau point d’eau potable ne coûte que £100 votre don

Construction ou réhabilitation des écoles et hôpitaux

La collaboration de Feedback/Ny Tanintsika avec l’ambassade britannique de Madagascar continue de fleurir avec des subventions plus conséquentes pour réparer, construire ou équiper les écoles et les centres de santé dans les zones rurales éloignées. 14 écoles primaires et 5 centres de santé en ont bénéficié et 3 autres villages sont en cours de procédure pour être approvisionnés en eau potable grâce au système gravitaire. Une commune isolée a été équipée d’un système radio afin d’améliorer la communication, tandis que d’autres ont débuté un projet communautaire de greniers à riz afin d’éviter les disettes et diminuer le taux de malnutrition.

Sam Cameron, récompensée d’un MBE, au bureau avec Lala et Nathalie. 

La Grande-Bretagne donne…

Pour son exceptionnel engagement à Feedback/Ny Tanintska et travail à Madagascar, Samantha Cameron a été honorée « MBE » (Membre de l’Empire Britannique) dans le « Queen’s Birthday Honours » en juin, pour ses services sur la santé et le développement communautaire à Madagascar. « Je suis sous le choc, je suis persuadée qu’il y a beaucoup d’autres personnes plus méritantes. Mais je suis très heureuse. En dépit des références coloniales du titre reçu, que j’espère ils vont changer bientôt, c’est réellement un grand honneur. Néanmoins, cela doit être considéré comme un travail d’équipe. Nous effectuons un merveilleux travail. C’est le reflet des efforts et de l’engagement de chacun, la passion partagée d’améliorer la vie des gens et d’assurer un meilleur futur pour Madagascar. »

 

Ambassadeur Brian Donaldson en visite sur le site de sériciculture.

…et reprend

Dans le même temps, l’ironie veut que le gouvernement britannique qui rendait cette récompense, décida de fermer son ambassade à Antananarivo à la fin de l’année. Des milliers de lettres de protestation n’ont abouti en rien, et la dernière nouvelle fut que la date de fermeture a été avancée à la fin du mois d’août !!

L’ambassade fournit un business vital et un lien culturel avec Madagascar, sa fermeture serait un véritable désastre !!!

Cinéma en plein air: Apprendre sur la santé et la nutrition avec le Cinémobile

Education audio-visuelle pour tous!

Suite au don de la fondation BESOM, de matériel audio-visuel et d’un 4x4 à Feedback, le projet Cinémobile a été effectué dans les villages les plus éloignés de la région de Fianarantsoa. Avec le support de Sir Halley Stewart Trust, un nouveau programme a été mis en place. Il combine les éléments des projets précédents avec l’efficacité prouvée des projections vidéo qui séduisent une foule nombreuse. L’équipe d’infirmiers sera responsable alternativement des formations avec une participation animée aux sessions audio-visuelles, travaillant avec les agents communautaires, déjà formés sur ce projet. Les objectifs de ce projet sont d’améliorer la santé reproductive, de réduire les incidences des maladies communes et de diminuer le taux de malnutrition.

Programme radio rural

Le fond du problème…

La santé et l’environnement sont interdépendants dans le domaine du développement. De fait Ny Tanintsika a adopté une nouvelle stratégie qui contribue à améliorer la vie quotidienne des habitants tout en préservant la biodiversité et la richesse de l’environnement à Madagascar, avec un accent porté sur la menace qui pèse sur le corridor de forêt tropicale sur l’est de l’île.

Formation des instituteurs ; support des actions environnementales, radio rurale wind-up and solar, cellule d’écoute, compétition « village champion » et alphabétisation pour adultes … tels sont les nouvelles approches adoptées par Ny Tanintsika. La motivation, l’autogestion, la responsabilisation, sont les clés du succès de ces projets.

Françoise est une des 30 agents communautaires du planning familial et a un nombre record de clients : 75 ! Cela coûte que 35€ pour former et équiper une personne comme elle.

…et obtenir des résultats

Les résultats ont été signifiants: reforestation de 10 hectares avec plus de 25 000 arbres, adoption de technique de rice-farming couvrant 300km², avec une moyenne de ten fold augmentation sur les champs, assistance dans la construction de latrines, approvisionnement de purificateurs d’eau pour 5 villages, augmentation de 19% de l’adoption des méthodes du planning familial, nouvelles activités génératrices de revenus pour plus de 500 propriétés, et ouverture de centre de surveillance nutritionnelle afin d’améliorer la santé des femmes et enfants. Toutefois, le plus important, réside dans le fait que ce soit les communautés elles-mêmes qui gèrent les projets ; les villages identifient leurs propres objectifs pour l’année et forment des comités afin de conduire les activités et suivre les actions. Des rapports mensuels sont envoyés au comité central communautaire, composé des autorités locales et des représentants des services publics locaux (éducation et la santé) qui assurent le suivi continu des résultats du programme. Ce renforcement des capacités est essentiel et assure la pérennisation du travail.

Reconstruire la sériciculture aidera des centaines de femmes et leurs familles. En savoir plus

Sériciculture, Protection de la forêt

La passion de Feedback pour la production de la soie continue, avec un projet de revitalisation de l’industrie de la soie à Manandriana. Le projet réintroduit les vers de soie sauvages dans la forêt de tapia (dont ils se nourrissent) tout en préservant la forêt en formant les communautés dans le management des bois et de l’élevage des vers à soie. Ny Tanintsika travaille désormais avec 12 groupes de villages producteurs de soie. 95% des membres sont des femmes, et environ 200 familles profitent de cette nouvelle source de revenus. Des projets similaires ont émergés ailleurs car le projet est véritable proposition commerciale. Quatre de ces groupes ont gagné 99 millions de francs malgaches (environ 8000€) entre janvier et septembre 2004, assurant une économie durable dans cette nouvelle industrie. Les fonds proviennent de généreux donateurs : JJ Charitable Trust, l’ambassade de GB à Madagascar, et l’Association d’échanges culturels.

Boutique d’artisanat – Atelier – Café/Restaurant

VOAJANAHARY

Ouvert en juillet 2005, le centre est situé au coeur de la ville artisanale d’Ambositra. C’est le fruit d’une collaboration entre Ny Tanintsika, l’association Mondo Giusto et l’Union des Tisserands de Manandriana "Tambatra".  Le bureau de Ny Tanintsika se trouve au premier étage, l’atelier à l’étage principal et la boutique à l’opposé. La boutique a été crée afin d’assister les associations de marchands de la région d’Amoron'i Mania. L’atelier offre également aux visiteurs une chance de voir le travail des marchands et des femmes, filature, teinture, tissage de vêtements traditionnels. Ouvert tous les jours de 8h à 20h, l’atelier propose des visites, des démonstrations, ainsi que des formations pour les néophytes et les professionnels. Le restaurant se situe à l’arrière et sert des plats malgaches et européens. 

Andrefantsena
route du Grand Hotel
Ambositra

Telephone : 47 711 92